"Memrise" : Même les déchets de Frank Ocean sont bons à prendre

By Mathias Deshours
28 Nov 2014

Black Friday voit tous les pans de la société se brader. Frank Ocean auto-leak un morceau ni produit, ni mixé et... c'est joli.

Depuis Channel Orange, finis étaient les beaux miaulements et le r&b prog de Frank Ocean. On l'avait vu passer sur une horreur orchestrée par une marque de souliers en compagnie des The Clash (ou ce qu'il en reste) et Diplo (ou ce qu'il en reste). Et à l'occasion d'on ne sait trop quoi (faut-il vraiment une occasion ?) Ocean redonne du frais dans un format un peu essoufflé.

Morceau touchant, un peu super 8 dans le grain, ce Memrise est vaguement miteux dans sa conception. Miteux, non pas au sens négligé mais volontairement vieillot et désuet. Car si stylistiquement on s'approche de la pop de chambre, le terme prend tout un autre sens ici. Memrise c'est de l'artisanal, du produit de home studio de teenager, comme enregistré à la webcam, ponctué par ce petit cliquetis de fin propre aux productions amateurs du deux point zéro.

Lui qui ne sort rien tant que ça n'est pas lustré comme un bijou, c'est à se demander si l'absence de production n'est pas un parti-pris de production, un r&b noyé dans le lo-fi. Et nouvelle facétie stilystique, Ocean rappe un peu mais comme un Future, en utilisant le chop d'Atlanta.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés