"Asleep Versions" : Jon Hopkins se réinvente dans la berceuse

By Charles Crost
02 Oct 2014

Jon Hopkins se lance loin des sentiers battus de l'électro dansante dans une relecture façon marchand de sable de ses morceaux.

Dans une grande ambition de renouvellement, le prodige de l'électro Jon Hopkins sort du carcan habituel de la musique électronique dansante pour offrir des relectures destinées, cette fois, à vous endormir tout en douceur. Premier morceau à passer à la moulinette : "Form By Fireflight" et son groove destructuré. Il aurait sans aucun doute pu prendre plus de risques en livrant une version asleep d'un morceau plus engageant. Mais allons y, cliquons.

La relecture est réussie : le morceau laisse maintenant la part belle à des pianos classieux et des ambiances toutes en réverbérations émouvantes. Les synthétiseurs s'y font moins dur, moins bétonnés, tout est plus tendre, plus revigorant, et la voix de Raphaelle Standell du groupe Braids est là pour vous guider vers les bras de Morphée.

Si le morceau atteint son but, n'allez pas voir ici un quelconque reproche. Il n'y a rien de facile, rien de lassant dans ces 4 minutes de musique, et l'artiste, respectueux de l'auditeur, s'offre même dix secondes de faux silence avant d'achever son oeuvre. Réellement déstinée au sommeil celle-ci risque d'accompagner vos nuits dans la plus grande tendresse et, peut-être, qui sait, à tuer vos pires insomnies.

Le EP dédié, Asleep Versions, sortira le 10 Novembre sur Domino Records.

Derniers
articles
Actus musique

Les
pluslus

Lespluspartagés