Newsletter
Le palmarès Fooding 2017 : "l'amour à la bouche"
Le palmarès Fooding 2017 : "l'amour à la bouche"
© DR

Prix du Fooding : le meilleur Chef est...

Publié le 08/11/2016 à 17:30

"L'amour à la bouche" : c'est le titre de ce palmarès 2017 du guide Fooding. On vous parle ici des meilleurs tables parisiennes choisies par le jury anonyme et on vous donne même le palmarès complet du guide préféré des bistronomes gourmets avec, notamment, le Chef le plus doué.

Pour la seizième année consécutive, les créateurs de la revue reviennent cette semaine avec un tout nouveau palmarès pour 2017. Et alors, verdict ? La moitié des prix décernés par Le Fooding revient à Paris.

Concernant la première marche du podium, pas vraiment de surprise : c'est Giovanni Passerini, qui l'emporte. Ce dernier est sacré meilleur Chef pour "sa liberté et sa simplicité".

L'autre prix qui n'est pas passé inaperçu cette année, c'est le Fooding d'amour. Il revient pour cette édition à Mokonuts, un restaurant qui a "oublié de faire comme tout le monde". Ici, malgré les apparences, on n'est pas vraiment dans "un autre coffee shop". Les toques d'Omar Koreitem et de Moko Hirayama réussissent dans la constance, du salé au sucré.

Le Fooding d'honneur revient, quant à lui, à Katsuaki Okiyama. "L'excellent Chef" nippon d'Abri (dans le 10ème arrondissement) et d'Abri Soba (dans le 9ème). Des tables et des établissements qui "redonnent de la couleur à la liberté, tant en cuisines qu'en salles, où le client peut désormais s'affranchir des plats ou formules imposées", comme le souligne le Directeur et fondateur du guide, Alexandre Cammas.

Le fameux guide sera en kiosque le 10 novembre prochain. D'ici là, vous pouvez consulter le palmarès ci-dessous. Avec ses 800 tables venant de partout en France, il y aura, on en est certains, de quoi ravir toutes les papilles.

À Paris
Meilleur Chef :
Giovanni Passerini, Restaurant Passerini
Fooding d'honneur : Katsuaki Okiyama, Abri et Abri Soba
Fooding d'amour : Mokonuts, Moko Hirayama et Omar Koreitem
Meilleur coming-out : Christophe Saintagne, Papillon
Meilleure saucisse-purée : Les Arlots, Thomas Brachet et Tristan Renoux
Meilleur décor : Daroco, Alexandre Giesbert, Julien Ross, Olivier Delannoy et Francesca Errico

En régions
Fooding d'amour :
L'idéal (Marseille), Julia Sammut
Meilleure ferme-auberge : Haraneko Borda (Itxassou), Christian Aguerre et Antoine Chépy
Meilleur bistrot de village : L'Epicerie de Dienne (Dienne), Chris Wright
Meilleur bistrot du port : La Nautique (Narbonne), Pascal Serres et Carole Peyrichou
Meilleur sophistroquet : Les Apothicaires (Lyon), Tabata et Ludovic Mey
Meilleur bar d'auteur : Symbiose (Bordeaux), Simon Chollet, Lucas Maraton et Thomas Nero
Meilleure chambre de style : La Ferme du Vent (Cancale), Olivier, Diane et Hugo Roellinger

En savoir plus :
Food, Bars à Paris
sur le même sujet