Ils sont nés entre 1980 et 2000, n'ont ni Dieu ni Maître, et se sentent comme un poisson dans l'eau dans le monde du digital. Mais que font-ils quand ils ne sont pas devant leur ordinateur en train de twitter ? Eh bien ils sortent, pardi !


Comment les reconnaître ?

Il est jeune, il a un baladeur sur les oreilles et sent le sable chaud (ou le propre), et ça c'est déjà pas mal. Un brin je-m'en-foutiste, il est constamment penché sur son portable, à envoyer des messages, à actualiser son profil Facebook avec des messages du type "super soirée" alors qu'il n'en profite pas, trop occupé à répondre à ses followers. Ah les jeunes...

Comment adopter le look Génération Y ?

Le jeune est à l'aise dans son petit corps et n'aime pas vraiment se prendre la tête. Un jean brut et bien coupé, un t-shirt rigolo, des baskets vintages multicolores et certifiées commerce équitable, et c'est parti. Simple et funky (même si ça ne se dit plus).

Où les rencontrer ?

Dans les derniers spots à la mode, mélangeant digital, fun et culture pointue. Allez les chercher du côté de la Gaité Lyrique, du Wanderlust, du 114, tous ces lieux qui revisitent avec légèreté et intérêt le monde de la nuit. Sinon, activez la fonction Foursquare sur votre portable. Les spots à générationneux Y s'afficheront d'eux-mêmes.

Le vocabulaire Génération Y

Pas de difficulté notable si vous êtes de la même génération. Par contre, amis plus agés, il se peut que vous soyez un petit peu perdus au début au sujet des "RT", des "torrents", des "flux RSS" et autres mots émanants du monde digital. Ne pleurez pas. C'est du virtuel, ça ne compte pas de toute façon.

Leur playlist

Les plus agés sont nés avec la French Touch, et ne disent pas non à un bon Justice ou un Sebastien Tellier. Mais le hiphop est aussi gravé dans leurs coeurs. Alors Kanye West, Jay-Z, Beyoncé garderont pour toujours une place de choix dans leur iTunes. Quant aux plus jeunes, ils sont en admiration devant Skrillex et le dub step. Mais on espère que ça leur passera.

Marine Normand