Newsletter
Villa Schweppes à Cannes le 23 mai 2017 - Photo 21 (Polo & Pan)
Villa Schweppes à Cannes le 23 mai 2017 - Photo 21 (Polo & Pan)
© Thomas Bismuth

Polo & Pan : "On peut être satisfait d'un concert imparfait"

Publié le 24/05/2017 à 16:00

"Caravelle", le premier album de Polo & Pan est sorti vendredi dernier et nous avons profité de la venue des artistes à la Villa Schweppes pour leur en parler un petit instant.

Villa Schweppes : Vous avez commencé votre tournée de concerts. Comment ça se passe ?

Polo : Ça se passe plutôt bien. Ce sont nos premiers concerts, on découvre un peu la scène donc on se réadapte un petit peu. On corrige et on fait avancer le live petit à petit.

Pan : Il y a a toujours l'excitation de le faire, comme toutes les premières fois, avec son lot de maladresses et son lot de joies. Les imperfections font partie du concert. On peut être satisfait d'un concert imparfait !

Caravelle est sorti vendredi dernier. Comment on se sent une fois que le bébé est né ?

Polo : C'était un accouchement long et douloureux. On est un peu soulagés qu'il soit né.

Pan : Quand ton enfant nait, c'est le début et non pas la fin de quelque chose. Toute l'aventure reste à faire et je veux que les gens le découvrent, l'aime ou le déteste, mais je veux qu'ils soient interpellés.

Ça fait combien de temps que vous le préparez ?

Polo : On a des morceaux qui datent de 2 ans dans Caravelle mais la décision de faire l'album a été prise il y a un an et demi.

Et cette "Caravelle", elle est censée nous emmener où ?

Polo : Elle voyage dans l'espace mais aussi dans le temps. Cette Caravelle traverse plusieurs époques.

Pan : Idéalement, elle emmène dans un pays qui n'existe pas, que l'on connaît sous le nom de pays imaginaire.

Dans notre musique, il y a des choses issues de la musique classique, de la cumbia, de la variété française...

De quoi vous vous influencez pour faire vos musiques ?

Polo : Il y a de la musique de cinéma qui s'impose de plus en plus comme une référence qu'on a envie d'exploiter. La musique de club un peu disco dans le style de Gorgio Moroder.

Pan : Il y aussi des choses issues de la musique classique, de la cumbia, de la variété française. Tout un panel de fantasmes qu'on a tous les deux et que l'on rend cohérent a travers le projet Polo & Pan.

Polo : On a encore d'autres références que l'on n'a pas encore exploitées !

Du genre ?

Pan : Vous verrez ! Teasing...

Pour qu'il y ait du teasing il faut une petite accroche...

Alex : Je peux vous donner un indice si vous voulez : "Rouge".

Le suspens est donc total. Est-ce que vous vous êtes entourés de personnes pour faire cet album ?

Polo : C'est une équipe qui s'est construite petit à petit avec notamment nos labels Ekler'o'shock et Hamburger Records. Notre ingé son Stan qui a mixé l'album, également.

Pan : On a une agence super qui s'appelle Super et qui nous trouve de superbes moyens de nous exprimer. On a de l'artworking avec Benjamin et Noémie. C'est une équipe très "fleurissante".

On vous retrouve où cet été ?

Polo & Pan : Au Rockstore de Montpellier dans deux jours, à Cabourg Mon amour, à Nice, un peu partout en France, mais aussi au More Festival à Venise.

En savoir plus :
Rencontres, Festival de Cannes
sur le même sujet
Rituel avec Polo & Pan Rituel avec Polo & Pan Événements / 17.07.2017
Interview Cannoise de Polo (sans Pan) Interview Cannoise de Polo (sans Pan) Festival de Cannes / 16.05.2015