Newsletter
Mikado - Photo 1
Mikado - Photo 1
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 2
Mikado - Photo 2
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 3 (Lionel Bensemoun)
Mikado - Photo 3 (Lionel Bensemoun)
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 4
Mikado - Photo 4
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 5
Mikado - Photo 5
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 6
Mikado - Photo 6
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 7
Mikado - Photo 7
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 8 (Jullia Bisson, Gypsy Ferrari)
Mikado - Photo 8 (Jullia Bisson, Gypsy Ferrari)
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 9
Mikado - Photo 9
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 10
Mikado - Photo 10
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 11
Mikado - Photo 11
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 12
Mikado - Photo 12
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 13
Mikado - Photo 13
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 14
Mikado - Photo 14
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 15
Mikado - Photo 15
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 17
Mikado - Photo 17
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 18
Mikado - Photo 18
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 19
Mikado - Photo 19
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 20
Mikado - Photo 20
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 21
Mikado - Photo 21
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 22
Mikado - Photo 22
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 23
Mikado - Photo 23
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 24
Mikado - Photo 24
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 25
Mikado - Photo 25
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 26
Mikado - Photo 26
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 27
Mikado - Photo 27
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 28 (Adelia Nunes)
Mikado - Photo 28 (Adelia Nunes)
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 29
Mikado - Photo 29
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 1
Mikado - Photo 1
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 2
Mikado - Photo 2
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 3 (Lionel Bensemoun)
Mikado - Photo 3 (Lionel Bensemoun)
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 4
Mikado - Photo 4
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 5
Mikado - Photo 5
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 6
Mikado - Photo 6
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 7
Mikado - Photo 7
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 8 (Jullia Bisson, Gypsy Ferrari)
Mikado - Photo 8 (Jullia Bisson, Gypsy Ferrari)
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 9
Mikado - Photo 9
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 10
Mikado - Photo 10
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 11
Mikado - Photo 11
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 12
Mikado - Photo 12
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 13
Mikado - Photo 13
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 14
Mikado - Photo 14
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 15
Mikado - Photo 15
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 17
Mikado - Photo 17
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 18
Mikado - Photo 18
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 19
Mikado - Photo 19
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 20
Mikado - Photo 20
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 21
Mikado - Photo 21
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 22
Mikado - Photo 22
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 23
Mikado - Photo 23
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 24
Mikado - Photo 24
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 25
Mikado - Photo 25
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 26
Mikado - Photo 26
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 27
Mikado - Photo 27
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 28 (Adelia Nunes)
Mikado - Photo 28 (Adelia Nunes)
© Léopold Lemarchand
Mikado - Photo 29
Mikado - Photo 29
© Léopold Lemarchand
01 / 28
On a testé le Mikado, le week-club de Pigalle
Mikado - Photo 1
Mikado - Photo 1
Mikado - Photo 1
© Léopold Lemarchand
28

On a testé le Mikado, le week-club de Pigalle

Publié le 10/11/2017 à 13:00

Hier soir, nous avons troqués notre lit contre une virée au Mikado, le nouveau club éphémère de Lionel Bensemoun qui a cette particularité de n'ouvrir ses portes qu'en semaine.

On est jamais contre faire la fête. En semaine, on est cependant plus amené à refuser les virées nocturnes, nos obligations professionnelles nous rattrapant. Tout le monde ? Non ! Un petit club d'irréductibles clubbeurs résiste encore et toujours à l'envie de dormir. Il s'agit des habitués du Mikado, un établissement de nuit éphémère ouvert depuis quelques semaines à Pigalle par Lionel Bensemoun (ex-propriétaire du Baron et de La Mano). Avec cette adresse pop up, il prend le contre-pied du clubbing traditionnel en ouvrant ses portes trois nuits par semaine : le mardi, le mercredi et le jeudi.

À l'entrée de la grande porte rouge du 11 rue Lallier, c'est Lou qui décide des personnes qui rentrent (ou pas) dans l'établissement. Et ça ne se fait pas aussi facilement que dans un moulin : "Cela fait un moment que je bosse avec Lionel, alors je commence à bien connaître les visages qu'il faut laisser entrer. Pour les autres, ça dépend de ce que leur personnalité dégage", nous raconte-t-elle. Nous dévalons les escaliers pour enfin nous retrouver dans ce club, très surprenant au premier abord. Le lieu ne présente en effet qu'une seule et unique grande pièce rectangulaire qui, même remplie, peut donner l'impression d'être un peu vide (au moins, on respire).

Mikado - Photo 16 (Piu Piu)
Mikado - Photo 16 (Piu Piu)
© Léopold Lemarchand

Ici, pas d'espace pour les VIP puisque tout le monde l'est. Dernièrement, on a pu y voir la mannequin Adwoa Aboah, égérie des produits de beauté Marc Jacobs, mais aussi les membres du groupe Black Keys, ou bien Marlon Magnée (chanteur de La Femme) qui est venu pousser quelques disques un soir. Vous vous demandez certainement ce qu'il fabriquait derrière les platines ? Et bien, parce qu'ici la technicité du mix importe peu, on ne vient pas pour voir un artiste jouer mais juste faire la fête entre amis, sans jamais réellement se prendre au sérieux. Difficile à croire, mais personne n'a sourcillé lorsque le DJ de ce soir est passé de "Sound Better With You" de Stardust à "DKR" de Booba. Ça danse dans tous les coins, même derrière le DJ booth où tout le monde peut accéder.

Gypsy, bras droit de Lionel Bensemoun, nous explique pourquoi ce clubbing décomplexé est plus propice hors week-end : "Le public de semaine a toujours été le meilleur. Ce sont des gens qui s'en foutent d'être en retard au travail, ou alors qui bossent en freelance. Ce sont des gens qui viennent de l'industrie créative et c'est souvent eux qui sont les plus fun et qui savent vraiment faire la fête". Un parti pris qui fonctionne mais qui résulte au départ d'une contrainte : Le Mikado est avant tout un club portugais qui ouvre, au même endroit, le vendredi et samedi.

Le plus du "week clubbing" : Un public moins jeune et différent de celui du week-end. Une expérience clubbing à tester si vos soirées commencent à trop se ressembler.

Le moins : Le réveil difficile du lendemain matin.

En savoir plus :
Chroniques, Diaporama
sur le même sujet