Newsletter
Les infos unexpected de la semaine du 29 septembre 2017
Les infos unexpected de la semaine du 29 septembre 2017
© Getty Images

Netflix vs The Upside Down, Tupac, Pitbull... Les Infos Unexpected

Publié le 29/09/2017 à 15:45

Un cru d'infos unexpected particulièrement savoureux, cette semaine ! Yoko Ono défend la mémoire de son mari contre une marque de sodas sans scrupule, Netflix gronde les proprios de The Upside Down à Chicago et Suge Knight déclare que 2Pac est peut-être encore parmi nous.

Selon Suge Knight, Tupac est peut-être encore vivant

Son seul nom suffit à évoquer les théories du complot les plus étoffées. Tupac Shakur est mort en septembre 1996, après s'être fait tirer dessus en sortant, avec Suge Knight, d'un combat de Mike Tyson à Las Vegas. Plus de 20 ans après son décès, les théories subsistent, bien nourries parfois par des individus tels que Suge Knight. L'ancien boss de Death Row Records était récemment invité de l'émission "Who Shot Biggie and Tupac" sur la chaîne Fox. Présentée par Ice-T et la journaliste Soledad O'Brien, l'émission enquête sur les morts de deux des plus grands rappeurs de l'histoire. Actuellement inquiété par la justice pour une sombre affaire d'homicide volontaire sur le tournage du biopic de Pac, Suge Knight est intervenu par téléphone dans l'émission. Il a notamment déclaré : "Quand j'ai quitté l'hôpital, Tupac et moi plaisantions. Donc je ne comprends pas comment quelqu'un peut, d'un coup, aller bien puis mal." O'Brien, surprise, lui demande alors s'il pense sérieusement que Tupac puisse encore être vivant. "Avec Pac... on ne sait jamais", a alors répondu Knight.

La lettre de Netflix aux propriétaires du bar The Upside Down

On vous le rapportait plus tôt ce mois-ci : un bar éphémère inspiré de la série Stranger Things a ouvert ses portes à Chicago. Netflix a eu vent de la nouvelle et, aussitôt, a envoyé un petit recommandé aux propriétaires du lieu. On peut y lire, de la plume d'un de leurs conseillers juridiques : "À moins que je ne vive dans l'Upside Down, je ne pense pas que nous ayons passé un accord pour l'ouverture de ce bar". Un avertissement sur le ton de l'humour qui demeure tout de même très sérieux : "Nous aimons nos fans plus que tout, mais sachez que le Demogorgon ne pardonne pas aussi souvent que nous. Donc, s'il vous plaît, ne nous forcez pas à téléphoner à votre mère." L'histoire ne dit pas si Steven Spielberg a, lui aussi, fait envoyer une lettre à Netflix pour se plaindre des ressemblances avec E.T.

La lettre envoyée par Netflix aux propriétaires de The Upside Down.
La lettre envoyée par Netflix aux propriétaires de The Upside Down.
© Netflix

Yoko Ono vs John Lemon

Yoko Ono est connue pour son fort caractère. La veuve de John Lennon a récemment fait parler d'elle en faisant pression sur une entreprise polonaise spécialisée dans la distribution de boissons. Rien d'illégal dans la vente de breuvages rafraîchissants, se dit-on. Le seul hic, c'est le nom de ladite boisson : John Lemon. Un branding problématique qui a donc forcé l'artiste japonaise à monter au créneau. Le distributeur, qui a pourtant déposé son nom deux ans avant que Ono ne dépose "John Lennon", a tout de même voulu éviter un procès et a accepté de changer le nom de ses produits. Don't let it be.

Yoko Ono & John Lennon, juillet 1971
Yoko Ono & John Lennon, juillet 1971
© Getty Images, Hulton Archive - R. Brigden

Pitbull vient en aide à des habitants de Porto Rico

Si Trump refuse d'aider son propre peuple, Mr Worldwide, lui, leur vient littéralement à la rescousse. D'après Jennifer Gonzàlez, congressiste porto-ricaine, le chanteur de 36 ans a affrété son jet privé pour faire venir des patients cancéreux, coincés sur une île dévastée par les ouragans, afin qu'ils puissent continuer leurs chimiothérapies. L'artiste ne s'est pratiquement pas exprimé sur le sujet, il a simplement répondu à E! : "Si Dieu nous a béni, c'est pour aider en retour".

B.O.B. veut envoyer un satellite en orbite pour prouver que la Terre est plate

Le rappeur persiste et signe. Après avoir fait couler beaucoup d'encre sur son scepticisme grandissant quant à la sphéricité de notre planète bleue, le rappeur a décidé que, s'il voulait nous faire croire à sa cause, il devrait scientifiquement prouver ce qu'il avance. Pour ce faire, Bobby Ray (son vrai nom) a même lancé un GoFundMe - bon, on se rassure tout de suite, le tout a l'air d'être un coup marketing plutôt drôle. L'objectif n'étant "que" de 200 000$. Soit juste assez pour se payer 0,25% d'un aller-retour sur la Lune avec SpaceX.

B.o.B.
B.o.B.
© Getty Images, Wire Image - Prince Williams
En savoir plus :
Infos unexpected, Lifestyle, Musique, Actu musique
sur le même sujet