Newsletter
Le Kabukicho
Le Kabukicho
© Kabukicho
Kabukicho - photo 2
Kabukicho - photo 2
© Kabukicho
Kabukicho - photo 3
Kabukicho - photo 3
© Kabukicho
Kabukicho - photo 4
Kabukicho - photo 4
© Kabukicho
Kabukicho - photo 5
Kabukicho - photo 5
© Kabukicho
Kabukicho - photo 6
Kabukicho - photo 6
© Kabukicho
Kabukicho - photo 7
Kabukicho - photo 7
© Kabukicho
Kabukicho - photo 8
Kabukicho - photo 8
© Kabukicho
Kabukicho - photo 9
Kabukicho - photo 9
© Kabukicho
Kabukicho - photo 10
Kabukicho - photo 10
© Kabukicho
Kabukicho - photo 11
Kabukicho - photo 11
© Kabukicho
Kabukicho - photo 12
Kabukicho - photo 12
© Kabukicho
Kabukicho - photo 13
Kabukicho - photo 13
© Kabukicho
Kabukicho - photo 14
Kabukicho - photo 14
© Kabukicho
Kabukicho - photo 15
Kabukicho - photo 15
© Kabukicho
Kabukicho - photo 16
Kabukicho - photo 16
© Kabukicho
Kabukicho - photo 17
Kabukicho - photo 17
© Kabukicho
Kabukicho - photo 18
Kabukicho - photo 18
© Kabukicho
Kabukicho - photo 19
Kabukicho - photo 19
© Kabukicho
Kabukicho - photo 20
Kabukicho - photo 20
© Kabukicho
Le Kabukicho
Le Kabukicho
© Kabukicho
Kabukicho - photo 2
Kabukicho - photo 2
© Kabukicho
Kabukicho - photo 3
Kabukicho - photo 3
© Kabukicho
Kabukicho - photo 4
Kabukicho - photo 4
© Kabukicho
Kabukicho - photo 5
Kabukicho - photo 5
© Kabukicho
Kabukicho - photo 6
Kabukicho - photo 6
© Kabukicho
Kabukicho - photo 7
Kabukicho - photo 7
© Kabukicho
Kabukicho - photo 8
Kabukicho - photo 8
© Kabukicho
Kabukicho - photo 9
Kabukicho - photo 9
© Kabukicho
Kabukicho - photo 10
Kabukicho - photo 10
© Kabukicho
Kabukicho - photo 11
Kabukicho - photo 11
© Kabukicho
Kabukicho - photo 12
Kabukicho - photo 12
© Kabukicho
Kabukicho - photo 13
Kabukicho - photo 13
© Kabukicho
Kabukicho - photo 14
Kabukicho - photo 14
© Kabukicho
Kabukicho - photo 15
Kabukicho - photo 15
© Kabukicho
Kabukicho - photo 16
Kabukicho - photo 16
© Kabukicho
Kabukicho - photo 17
Kabukicho - photo 17
© Kabukicho
Kabukicho - photo 18
Kabukicho - photo 18
© Kabukicho
Kabukicho - photo 19
Kabukicho - photo 19
© Kabukicho
Kabukicho - photo 20
Kabukicho - photo 20
© Kabukicho
01 / 20
Le Kabukichō de Pigalle fait peau neuve
Le Kabukicho
Le Kabukicho
Le Kabukicho
© Kabukicho
20

Le Kabukichō de Pigalle fait peau neuve

Publié le 22/02/2017 à 14:00

Le micro-club de Pigalle a revu sa déco pour 2017 et le côté japonais est de plus en plus affirmé. Quant à la carte des cocktails, elle réserve également de belles nouveautés.

On vous parlait de son ouverture à l'automne 2016 : le Kabukichō remplaçait alors le karaoké-club Isolé. Suite à quelques travaux effectués (et commencés en 2017) le nouveau club a désormais sa propre identité.

Ladite identité est japonisante et la nouvelle déco, signée Marine Wilquin, ne laisse plus de place à l'hésitation. Aux objets décoratifs déjà présents telles les estampes, l'équipe a ajouté des photos dénudées d'Araki Noboyushi, des mangas érotiques, ainsi que d'autres estampes japonaises traditionnelles, pour un total de 39 tableaux : une vraie expo permanente.

Sur les murs, entre les tableaux, s'entremêlent désormais 54 mètres de néons aux couleurs du club : jaune, rouge et bleu. Ces derniers rappellent les tentacules de la pieuvre, emblème du club, tout comme la pieuvre en néon qui éclaire le booth. Dans la catégorie lumière, on retrouvera aussi les casiers – utilisés comme vestiaires – rétroéclairés, mais aussi décorés avec des stickers de manga enfantins, cette fois.

Les cocktails du Kabukicho
Les cocktails du Kabukicho
© Kabukicho

Côté petits détails, toujours plaisants à découvrir, on trouvera des bentos traditionnels japonais disposés sur le bar. Enfin, un jeu de miroirs a été ajouté dans la pièce boudoir, pour donner l'illusion d'un couloir infini dans le mini-club.

Des cocktails qui invitent au voyage

La carte des cocktails a, elle aussi, été revisitée pour coller au mieux aux goûts du pays de soleil levant. On trouvera notamment le "Hokkaido" au rhum 3 ans, citron, ananas, cannelle et wasabi, le "Ginza" au whisky japonais, fleur de sureau, concombre et badiane chinoise, ou encore le surprenant "Harajuku" à base de bière japonaise, carambole de pomme, écrasé d'étoiles anisés et sirop de barbe à papa.

Quant au cocktail signature, le "Kabukichō", sa recette a été revisitée et comprend maintenant du gin, du citron, de la cranberry, du gingembre confit, du blanc d'oeuf et mousse de saké, le tout pour dix euros.
Deux shooters signatures viennent aussi s'ajouter, dont les recettes intrigantes attisent la curiosité : le "Hara-Kiri" à la vodka, wasabi, et sirop barbe à papa, ainsi que le "Fukushima" au gin, gingembre mariné et sirop de rose.

Pour ce qui est de la programmation, elle restera plus ou moins celle qui a fait le succès du micro-club : au line up, DJs, des membres de label et des collectifs de qualité, avec une prog qui change tous les jours. Un petit plus à noter malgré tout : le Kabukichō serait en discussion avec des artistes déjà un peu connus... Par exemple, Polocorp, de Polo & Pan est annoncé pour demain soir et jeudi 23 février prochain... Affaire à suivre, donc !

Le Kabukichō
14 rue Frochot, 75009 Paris
Ouvert du mardi au dimanche de 20h à 2h
Site internet
En savoir plus :
Lieux, Pigalle, Bars et Clubs de France
sur le même sujet
Soirée d'opening du bar Le Pigalle Soirée d'opening du bar Le Pigalle Chroniques / 08.11.2013
Un apéro à Pigalle Un apéro à Pigalle Lieux / 21.08.2013