Chromatics signe encore une fois un grand morceau, la bande son parfaite des déambulations urbaines.

Preuve en est avec le dernier opus de ce groupe originaire de Portland, " These Streets will never be the same ". Le beat est comme un battement de coeur soucieux, la guitare est retenue, emprisonnée dans une boucle dont elle-même ne semble pas pouvoir sortir. La voix du chanteur vacille dans les aigus, aidée par un vocoder qui en affiche toute la fragilité et donne une cohérence tragique et mélancolique à l'ensemble. Une parenthèse magique, et cela jusqu'aux dernières secondes. Il faut en effet patienter jusqu'à la fin du morceau pour entendre le clin d'oeil à l'une des reines du disco récemment disparue, Donna Summer...

Chromatics imprègne les âmes d'une nostalgie provenant de nulle part mais capable de tordre les coeurs. Des mélodies puissantes sublimées par des accords de piano, cachant un véritable petit moteur d'italo disco. Les rues ne seront peut-être plus jamais les mêmes, mais vous non plus finalement, après l'écoute de ce morceau.