Newsletter
Tsugi x Villa Schweppes, la playlist #6
Tsugi x Villa Schweppes, la playlist #6
© DR

La playlist Tsugi x Villa Schweppes #6 est enfin là !

Publié le 10/09/2014 à 15:50

Attention : voici venir la nouvelle playlist Tsugi x Villa Schweppes. Perles sur perles, comme d'habitude.

01 - Nancy Whang & The Revenge

"Flashlight" (Gomma)

Obsédée du disco, l'égérie de DFA Nancy Whang, que l'on croise sur quasiment toutes les sorties du label new-yorkais fondé par James Murphy (LCD Soundsystem) s'est associée à une équipe de producteurs (dont Étienne de Crécy) pour six reprises de classiques du genre. Mais c'est avec sa version du "Flashlight" de Parliament réalisée avec The Revenge qu'elle remporte tous les suffrages.

02 - N.O.I.A.

"The Rule To Survive (Prins Thomas Diskomiks)" (N.O.I.A.)

Quand le chantre du nu-disco norvégien revisite un groupe pionnier de l'électronique italienne des années 80 resté longtemps oublié, impossible de ne pas penser à une version sombre et lo-fi des productions du mythique Giorgio Moroder, en mieux même.

03 - Djs Pareja

"Si Señor" (Cómeme)

Chez Cómeme, tous les producteurs sont un petit peu barrés et illuminés, à l'image du patron Mathias Aguayo. Si'il en fallait encore une, preuve supplémentaire avec ce "Si Señor" du duo argentin Djs Pareja. Sec, mais intensément groovy.

04 - Damian Lazarus & The Ancient Moons

"Lovers' Eyes (Mohe Pi Ki Najariya) (Carl Craig remix)" (Crosstown Rebels)

Quand le premier single de The Ancient Moons, projet collaboratif mené par Damian Lazarus avec l'aide de James Ford de Simian Mobile Disco , se voit remixé par Carl Craig, c'est Detroit qui part à la rencontre de l'Orient, rien de moins. On attend désormais l'album.

05 - Trentemøller

"Deceive (Trentemøller club mix)" (In My Room)

Tout auréolé de son excellent générique pour la série geek Halt And Catch Fire, le Danois publie un an après Lost, son pendant de remixes Lost Reworks, où il propulse sa pop embrumée sur des territoires plus relevés et plus dancefloor. La preuve avec ce très efficace autoremix de "Deceive", où l'on retrouve la patte de ses débuts.

06 - Full Intention feat. Robert Owens

"Let Me Be" (Off)

Quand le duo de vétérans anglais Full Intention s'acoquine avec le plus grand chanteur de l'histoire de la house (responsable depuis le milieu des années 80 de mirifiques tubes), c'est une plongée dans l'âge d'or du genre. Ou comment faire (brillamment) du neuf avec du vieux.

07 - Greg Pidcock

"Connected People (Tone Depth's Doctor Prescribed remix)" (Culprit)

Si l'original de "Connected People" reste un bijou de house druggy, tout en volupté et hypnotisme, le remix de Tone Depth assombrit l'original et assèche le beat, gommant la joie pour un beat bien sourd. Encore une belle sortie Culprit.

08 - Duke Dumont

"Slow Dance" (Turbo)

Dans la série des ravageurs de dancefloor, Duke Dumont sait absolument tout faire, des tubes plus "grands publics" aux hymnes underground bestiaux. Sur "Slow Dance", où des boucles acides vous ravagent la tête, il n'y a absolument rien de slow. Bien au contraire.

09 - The Acid

"Fame (Factory Floor dub remix)" (Infectious)

Revu et corrigé par les Anglais de Factory Floor, le doux breuvage R&B moderne du trio The Acid se transforme en long motif répétitif où l'on se perd à souhait. Radical, extrême et enivrant.

10 - Close & Second Storey feat. Kid A

"No Love (Seven Davis Jr. remix)" (Aus Music)

Quand le patron de Aus Music, Will Saul, s'associe à l'Anglais Second Storey et à la vocaliste Kid A, et confie le tout au prodige Seven Davis Jr., cela donne un "No Love" house saccadé et percussif. Original.

En savoir plus :
Actu musique, Playlist, Playlist exclusive Villa Schweppes, Scène française, Scène internationale
sur le même sujet