Newsletter
Le collectif PWFM
Le collectif PWFM
© Jacob Khrist

Interview : le collectif PWFM

Publié le 20/02/2017 à 18:00

Provocative Wave For Music ou PWFM, c'est un collectif d'organisation d'événements, un label de musique, mais aussi une webradio et, plus globalement, une structure faisant la promotion de jeunes talents dans le milieu électronique. On a rencontré les 10 membres du collectif avant leur première vraie grosse fête de nuit le 4 mars prochain au Glazart.

La Villa Schweppes : Bonjour ! Déjà commençons par le début. PWFM c'est qui et c'est quoi ?

PWFM Crew : Hello ! Alors commençons par le début : PWFM a vu le jour fin octobre 2015, mais le projet s'est réellement développé à partir de fin novembre avec le lancement de la webradio. On était d'abord quatre, et, aujourd'hui, notre équipe compte dix personnes passionnées de musique électronique et motivées pour continuer à faire vivre ce milieu et les gens qui en font partie.
Pour essayer de faire court, en plus d'être une communauté et une webradio promouvant les jeunes producteurs, PWFM se veut être la référence en termes d'échanges entre les petits artistes et de plus grosses structures. Après avoir organisé deux événements au 6B, sorti un vinyle, lancé une série de podcasts et avoir eu une résidence tous les jeudis dans un bar parisien (Fluctuat Nec Mergitur), on a aujourd'hui de plus en plus de demandes pour des organisations de tremplins au sein de différentes structures.

Vous ne vouliez pas changer de nom à un moment, d'ailleurs ?

PWFM : Tout est parti d'un groupe Facebook portant le nom de "Pas-Weather Festival Music" (contre le groupe "Weather Festival Music" et non contre le festival en lui-même, on précise). Alors, effectivement, quand notre projet s'est professionnalisé, on s'est dit qu'on devrait sans doute changer de nom... Mais quand on atteint 5 000 membres c'est très difficile de changer le nom d'un groupe Facebook... Et les choses sont allées tellement vite qu'on n'a rien changé. Les lettres "PWFM" étant déjà marquées dans l'esprit des gens, on a décidé de garder les mêmes, mais d'y trouver une signification nouvelle pour notre plateforme. Après une soirée de brainstorming intense, ça a donné "Provocative Wave For Music".

Si vous deviez résumer l'esprit PWFM en trois mots, quels seraient-ils ?

PWFM : "Collaboration", "Partage" et "Amour".

On a travaillé avec plus de 700 producteurs en un an

C'était quoi votre (vos ?) morceau(x) du moment ?

Clara de PWFM : Nthng - "It Never Ends".
Marion de PWFM : Le Monkey - "Geode".
Christelle de PWFM : Reflec - "Passage".
Bastien de PWFM : Leafar Legov - "Your Vibe".
Marianna de PWFM : Landside - "Signs of Change" (Bambounou remix).
Cami de PWFM : Aaliyah - "Rock the Boat".
Théo de PWFM : Kreayshawn - "Gucci Gucci".

C'est qui votre team (les artistes et collectifs dont vous vous sentez proches) ?

PWFM : On n'a pas vraiment de team à proprement parler, dans le sens où on veut être open à tout le monde et ne pas favoriser tel artiste ou tel collectif. La porte est ouverte à tous !
Mais après, forcément, il y a quelques labels avec qui on travaille régulièrement parce qu'ils le souhaitent et puis parce qu'on est toujours ravis de les aider dans la promotion de leurs sorties. On peut citer notamment Pont Neuf Records, Coquelicot Records, Péché Mignon, Poincaré Records, Nymphony Records, Tripalium et il en manque beaucoup ! Le point commun de ces labels, c'est qu'ils sont gérés par de jeunes superactifs, super chauds pour promouvoir la musique et les jeunes artistes. C'est vraiment sympa de participer à tant d'émulation !
Concernant les artistes, on a travaillé avec plus de 700 producteurs en un an. C'est donc juste impossible d'en citer tant on en aime beaucoup !

Ces gens, vous comptez vous associer à eux dans un futur proche ?

PWFM : On s'associe déjà avec eux mais sur des projets à court terme. On pense notamment aux fêtes du Fluctuat pour lesquels on invite des labels et des collectifs, ou encore les événements vinyle où on a fait participer six artistes. Les occasions font le larron et on aime diversifier les formats et proposer à plein de gens différents.

Une fête PWFM au Fluctuat Nec Mergitur
Une fête PWFM au Fluctuat Nec Mergitur
© Minoroffmonk

Vous qui vous engagez à mettre en avant de jeunes artistes ou collectifs, quels sont ceux à suivre absolument ?

PWFM : Dans la catégorie des artistes que vous verrez tout au long de l'année 2017, on peut citer BRTZ, Mila Dietrich, Easy Morph, Denise Wright, Airod, EKLPX, Axel Picodot et encore plein d'autres ! Ce qui est sûr, c'est que l'avenir se fera avec tous ces producteurs et DJs surmotivés et désireux de partager leur musique avec tous les passionnés !

Vous organisez une fête le 4 mars au Glazart. Donnez-nous les arguments imparables pour ne pas manquer la soirée.

PWFM : Déjà, ce sera notre première grosse soirée sur un format de nuit avec des headliners. On a déjà fait des événements tremplins avec des petits artistes en journée au 6B, mais ce Glazart sera notre première "vraie" teuf.
Pour l'occasion, on a décidé de faire un line up pointu d'artistes qu'on voit trop peu ici : le duo mystérieux mystique suédois au nom imprononçable, SHXCXCHCXSH, et l'Anglais qui sait taper là où il faut : Binny. En plus de ça, nos deux résidents Manka et Koddi nous feront des sets avec une sélection aux petits oignons.
Si ce n'est pas encore assez pour vous convaincre, vous aurez peut-être même la chance de voir un de vos potes jouer, et même de découvrir un artiste émergent puisqu'on organise un concours de DJ pour cet événement.
Enfin, derniers arguments : le prix de la prévente est abordable, le Glazart c'est super chouette, des petits stands seront prévus pour vous occuper en fumant vos clopes (House Monkey Records, Nique x PWFM) et puis ça sera l'occasion parfaite pour toute la communauté PWFM de tous se retrouver in real life autour de bonne musique.

Le flyer de la soirée Mars Attacks ! de PWFM le 4 mars 2017 au Glazart
Le flyer de la soirée Mars Attacks ! de PWFM le 4 mars 2017 au Glazart
© DR

Quelle est votre dernier meilleur souvenir de fête ?

PWFM : La première fois de Jonas Kopp à Concrete, il y a quelques années déjà. Il commençait à 6h du matin et personne n'était arrivé. C'était grandiose.

Et le pire ?

PWFM : Quand tu perds ton trousseau de clés en soirée ?

Vous sortez où en général (quel(s) club(s), quel(s) soirée(s)...) ?

PWFM : Ça dépend des soirées et aussi des membres de la team. Globalement, on essaye d'aller à des soirées de petits collectifs pour supporter les amis et les gens qui nous aident à faire de PWFM ce que c'est aujourd'hui. C'est un peu une grande famille ce milieu et on essaye tous d'apporter un peu de soutien quand on le peut. On ne vous cache pas quand même qu'on ne résiste pas aux soirées plus conventionnelles quand le line up nous fait rêver...

Dans vos rêves les plus fous, à quoi ressemblerait votre soirée idéale (Où ça serait ? Avec quel line up ? Etc.) ?

PWFM : On pense déjà que, côté line up et lieu, on est très bien servis le 4 mars au Glazart ! Mais si on doit vraiment rêver, on pense qu'on referait un événement comme notre premier 6B, c'est à dire une fête avec un gros village (encore deux fois plus gros) qui regrouperait tous nos labels, médias et collectifs partenaires, mais cette fois sur des horaires journée + nuit : Pourquoi pas de midi à 6h ? Ou pourquoi pas carrément - si on rêve vraiment - un mini-festival sur deux jours ?
En ce qui concerne le lieu, le 6B avait vraiment quelque chose à nous offrir de ce côté-là avec sa grande plage. Il nous manquait juste l'accès à l'intérieur pour y passer de la musique la nuit.
Enfin, côté line up, on pense évidemment à un concours pour faire participer les jeunes talents. Pourquoi pas une scène techno et une scène house avec, sur chacune, un headliner en closing qu'on voit rarement à Paris ?!

La première fête PWFM au 6B
La première fête PWFM au 6B
© Maxime Chermat
La première fête PWFM au 6B - Photo 2
La première fête PWFM au 6B - Photo 2
© Maxime Chermat
La première fête PWFM au 6B - Photo 3
La première fête PWFM au 6B - Photo 3
© Maxime Chermat

À quel(s) DJ(s) vous confieriez vos nuits sans hésiter ?

PWFM : On est 10 et on a tous des goûts un peu différents. Pour certains, il s'agirait de DJs connus qui déçoivent rarement comme Dixon et Laurent Garnier. D'autres citeraient des artistes particuliers qu'on voit moins souvent comme Acronym, Etapp Kyle, Blawan, Surgeon etc. ou encore des mecs qu'on voit absolument jamais (Isorinne, par exemple). Mais, globalement, on pense qu'on est tous assez contents de notre choix pour le 4 mars...

Quoi de prévu pour la suite après la webradio et le label ? Organiser un festival ? Ouvrir un club ?

PWFM : Pour l'instant, non, pas d'ouverture de club de prévue ou de festival. On souhaite continuer à faire des événements de temps en temps, sortir des disques régulièrement et, surtout, devenir la référence en ce qui concerne la promotion des jeunes talents de ce milieu. On essaye de faire de plus en plus de partenariats avec des événements ou entités comme le Tropisme Festival ou l'American School of Modern Music, pour proposer des manières de faire vivre les talents de demain.

Enfin, dernière question : PWFM, c'est...

PWFM : PWFM, c'est UN LOURD BAIL DE OUF.

La page Facebook de PWFM
Le site internet de PWFM
La page Facebook de l'événement Facebook Mars Attack ! du 4 mars 2017 au Glazart
En savoir plus :
Musique, Rencontres, Événements, Soirées à ne pas rater
sur le même sujet
Interview : le collectif Beau Mot Plage Interview : le collectif Beau Mot Plage Événements / 02.05.2017
Interview : le collectif (new) Order Interview : le collectif (new) Order Événements / 14.04.2016