Newsletter
Les membres des collectifs La Mamie's et Cracki Records
Les membres des collectifs La Mamie's et Cracki Records
© Laure Chichmanov

Interview croisée : La Mamie's vs Cracki

Publié le 09/09/2015 à 16:46

La Mamie's et Cracki font partie des premiers collectifs musicaux parisiens de leur génération. Ensemble, ils ont monté l'année dernière le Macki Music Festival qui se tiendra les 25, 26 et 27 septembre prochains. L'occasion pour nous de rencontrer deux représentants de chaque bande et de leur soumettre notre interview croisée.

La Villa Schweppes : On vous connaît un peu mais est-ce-que vous pourriez nous donner chacun trois mots pour décrire l'univers de votre propre collectif ?

Donatien/ Cracki : Des adjectifs ? "Éclectique", "simple" et... (moment de réflexion) "honnête" !

Victor La Mamie's : "Funky", "heavy" et "décalé".

C'est 4 ans après votre première rencontre (en 2010 lors de la Cracki Party à Ivry) que vous avez décidé de monter le Macki Music Festival. La deuxième édition se tiendra les 25, 26 et 27 septembre prochains. Qu'est-ce que vous diriez pour nous convaincre de venir ?

Donatien/ Cracki : Pour la programmation musicale, déjà. On a monté un festival qui met en avant les nouveaux talents et qui mélange vraiment les genres. Je pense qu'il y a peu de festivals en Ile-de-France qui proposent des groupes comme on l'a fait...

Victor/ La Mamie's : Je suis d'accord avec Donatien concernant le line up : une programmation éclectique et hyper qualitative alliant petits jeunes super chauds et artistes confirmés comme ça, ce n'est vraiment pas la tendance du moment ! Et, en plus de ça, ce qui pourrait donner envie aux gens de venir, c'est tout l'esprit autour du festival, le côté village festif dans lequel on se retrouve dans un moment perdu, spécial. Rien que le fait d'y aller, déjà...

La Mamie's : Le fait de pouvoir être au milieu d'un espace vert avec les saules pleureurs en bord de Seine, c'est carrément super !

C'est lié au fait de devoir prendre le RER plutôt que le métro, par exemple ? C'est important pour vous, de faire ce festival dans un cadre "dépaysant" ?

Victor/ La Mamie's : Ce n'est pas loin en termes de distance mais, le fait de prendre le RER, oui, ça joue. Encore que tout ça a été un peu démystifié avec tout ce qui se fait en ce moment hors Paris. Et puis notre public qui va à La Ferme du Bonheur tous les samedis est habitué.

C'est donc devenu un argument en soi, d'amener les gens hors de Paris ?

Victor/ La Mamie's : Non pas encore, malheureusement, mais ce n'est plus un problème comme ça l'était il y a trois ou quatre ans. Et puis, surtout, le Parc de Carrière-Sur-Seine est magnifique et le fait de pouvoir être au milieu d'un espace vert avec les saules pleureurs en bord de Seine, c'est carrément super !

Donatien/ Cracki : On peut dire que le cadre est idyllique !

Victor/ La Mamie's : Autre argument : on a écouté les retours du public sur l'année dernière et on a fait en sorte que tout soit plus confortable et accessible, en mettant notamment en place une navette dès la sortie du RER.

Lors du Macki Music Festival 2014 au Parc de Carrière-Sur-Seine
Lors du Macki Music Festival 2014 au Parc de Carrière-Sur-Seine
© Raphael Pincas

Ça fait pas mal de bonnes raisons tout ça, en effet ! Qui fait quoi, concrètement, dans le Macki Music Festival ?

Donatien/ Cracki : On essaye de faire à chaque fois des binômes : un membre de Cracki et un autre de Mamie's qui font la comm, d'autres la prod... Après, la programmation est collégiale, elle, on fait des tables rondes.

Victor/ La Mamie's : Chacun dans le collectif à un rôle un peu spécifique, chez Mamie's comme chez Cracki et on regroupe tout le monde par pôle. Ça fait de grandes tablées pour prendre des décisions, c'est assez marrant d'assister à ça...

Revenons sur le line up, qui a eu l'idée d'inviter qui ? Des artistes qui tenaient plus à coeur de La Mamie's ou Cracki ?

Donatien/ Cracki : Ces décisions collégiales sont à l'image de toutes ces personnalités qu'on est dans Cracki et La Mamie's : chacun apporte ses goûts et fait découvrir ce qu'il aime aux autres. Certains aiment plus le hip-hop, par exemple...

Victor/ La Mamie's : Si on devait séparer ces goûts, on pourrait dire que tout ce qui est plus "indie", ça vient de chez Cracki et pour ce qui est du hip-hop, du "groove" en règle général, ça vient d'abord de nous, dans un premier temps. Mais bon, on jongle un peu parce que tout le monde aime la musique quand elle est bonne ! La couleur Macki, c'est vraiment un mélange entre l'indie pop, la musique électronique et l'afro beat. On essaye de faire découvrir à notre public de nouveaux univers musicaux.

Donatien/ Cracki : D'ailleurs, chaque journée de festival est hyper progressive : on essaye un peu de servir des artistes de tous les styles et tous les jours pour que tout le monde y trouve son compte. Tout ça avec une certaine cohésion musicale, bien sûr.

Victor/ La Mamie's : Au départ, nous, La Mamie's, on était un collectif de DJs. Et quand on a monté ce festival, avec Cracki, c'était vraiment pour aller plus loin et de ne pas simplement faire du DJing ou du live, même si on adore ça ! L'ambition, c'était de faire quelque chose d'un peu différent de ce qui est en train de se développer aujourd'hui dans les nouveaux festivals et d'apporter quelque chose qui marie aussi bien DJ sets que concerts, parce que c'est la musique en général qu'on aime !

Cracki : On ne court pas après la tête d'affiche

Et des artistes que vous auriez justement bien aimé avoir à nous citer ?

Donatien/ Cracki : Ouais : Pharrell, Beyoncé... (rire).

Dans un monde plein de zéros, vous auriez vraiment booké Pharrell ?

Victor/ La Mamie's : Non, plus sérieusement, il ne correspond pas vraiment à l'esprit familial du Macki. Et puis même si on essaye de toucher un public assez large, on veut quand même que le public de connaisseurs se retrouve chez nous. Pharrell touche peut être un peu trop de monde... Quoi que... Ça pourrait être intéressant peut être de lui proposer un projet un peu spécial, parce que ça reste toujours un super producteur !

Donatien/ Cracki : Mais bon, en gros, on ne court pas après la tête d'affiche...

Oui mais hors têtes d'affiche, il y a peut être des artistes que vous auriez aimé booker ?

Victor/ La Mamie's : Oui, il y des gars qui font des trucs très intéressants. Je pense à quelqu'un comme Jamie XX ou Mac Demarco qui sont des têtes d'affiche dans l'esprit Macki. Cette année, on n'a pas pu les avoir, mais on les aura peut être pour une autre édition !

Le Macki Music Festival 2015, du 25 au 27 septembre 2015
Le Macki Music Festival 2015, du 25 au 27 septembre 2015
© Raphael Pincas

Il paraît que le but premier de Cracki était de créer un label, tandis que La Mamie's est un crew surtout connu pour organiser de (bonnes) fêtes. Donc, finalement, vous êtes complémentaire. Fusionner ne vous est jamais venu à l'esprit ?

Donatien/ Cracki : C'est vrai qu'on est super contents de se retrouver pour le Macki, parce que, depuis toujours, La Mamie's fait partie des seuls collectifs dans lesquels on se retrouve en termes de goût et d'esprit. Eux, organisaient plus d'évènements, notamment à La Ferme... Je ne réponds pas vraiment à votre question, là ? (rire).

On attend la chute...

Donatien/ Cracki : Bon et bien nous, avec notre label, on tend vraiment à sortir de la musique indie. Je ne suis pas sur que vous, La Mamie's, vous pourriez faire ce genre de choses, non ? (Il regarde Victor).

Victor/ La Mamie's : Non, c'est vrai que fusionner n'est pas vraiment l'étape suivante. D'ailleurs, on n'y a jamais pensé parce que chacun à créer ses choses de façon distincte et on a vraiment eu envie de monter ce projet (le Macki, ndlr) ensemble.

Donatien/ Cracki : Et je crois que ce Macki, c'est déjà une fusion en soi !

La Mamie's : Avec le Macki, on essaye de faire une sorte de jonction entre tous les gens de Paris qui font des trucs assez marrants

Et vous unir avec d'autres collectifs pour produire un encore plus gros événement, ça serait possible ? Vous êtes aussi proches de la bande de D.KO ou du Camion Bazar (que vous avez d'ailleurs invité à jouer au Macki), non ? Et Mawimbi aussi, peut être ?

Victor/ La Mamie's : Mawimbi on n'a moins eu l'occasion, mais ouais, avec plaisir ! On invite déjà Le Camion Bazar au Macki. La bande va s'occuper de la seconde scène et va convier Mad Rey de chez D.KO. On s'est toujours sentis très proches d'eux et on veut garder cet esprit de folie en journée qu'eux savent amener, on leur fait confiance à 100% ! Et puis eux sont également très proches d'autres collectifs et vont notamment inviter Nico 100coins qui vient d'Alter Paname (le samedi 26 septembre, en l'ocurence). Comme ça, on va essayer de faire une sorte de "jonction" entre tous les gens de Paris qui font des trucs assez marrants.

Et donc peut être que bientôt tout ce petit monde s'unira pour faire un seul même festival ?

Victor/ La Mamie's : Peut être un jour ! Après, entre parler de s'unir et le faire vraiment, il y a du chemin...Un festival, ça demande beaucoup de boulot, c'est plus difficile. En revanche, sur un événement, ça serait vraiment marrant ! Ils ont déjà fait ça récemment avec Le Camion Bazar, Alter Paname, OTTO10 et Forecast Label (Lors de la fête "L'Amour à Quatre" le 29 août dernier au Cabaret Sauvage, ndlr)...

Donatien/ Cracki : Quoi qu'il arrive, on fait participer les collectifs et labels qu'on aime comme Antinote, par exemple. On fait jouer Syracuse dimanche et D.K à l'Opening (vendredi 25 septembre à La Machine du Moulin Rouge, ndlr). C'est aussi une manière de les faire participer au festival !

D'ailleurs cet Opening à La Machine offre un line up pour le coup différent des deux jours à venir...

Victor/ La Mamie's : On voulait, pour l'ouvertre, une soirée un peu plus club comme l'année dernière, à La Cité de la Mode. Pourquoi ? Parce qu'on aime aussi ça ! En faisant Le Macki, on ne renie pas notre esprit clubbing et teuf.

Donatien/ Cracki : Il y a quand même Jeremy (Underground, programmé dimanche 27 septembre, pour info) !

Victor/ La Mamie's : Oui ! On fait aussi venir de gros DJs qui vont mettre le feu au Parc de Carrière-Sur-Seine.

La Mamie's : On fait quelque chose de tellement excitant que ça vaut tous les gros salaires du monde

Vous faites tous des fêtes par amour de la musique, paraît-il. Cela fait quand même quelques années maintenant que vous organisez des événements... Vous en vivez aujourd'hui ?

Victor/ La Mamie's : Les retombées public et médias de la première édition du Macki ont été géniales mais, financièrement, c'était plus compliqué... Aujourd'hui, on ne peut pas dire qu'on en vit tous pleinement, mais on s'accroche pour pouvoir vivre de notre passion.

Donatien/ Cracki : Pour survivre ! (rire).

Victor/ La Mamie's : On ne va pas se plaindre parce qu'on fait quelque chose de tellement excitant que ça vaut tous les gros salaires du monde. Après, c'est vrai que ce n'est pas parce qu'il y a du monde à ton événement et que ça marche bien que tu peux être tranquille. Ça demande beaucoup de temps, ça s'apprend.

Bon, maintenant, j'aimerais que chaque collectif réponde pour l'autre. Qu'est ce qui fait la force de Cracki ?

Victor/ La Mamie's : Je trouve que ce qui fait la force de Cracki, c'est leur énorme bande de potes.

Et de La Mamie's ?

Donatien/ Cracki : C'est marrant, j'allais dire la même chose que toi ! (rire). Non, ce qui fait la force des Mamie's, c'est aussi l'énergie qu'ils dégagent quand ils jouent, c'est hyper entraînant !

On écoute quoi en ce moment chez Cracki ?

Victor/ La Mamie's : Et bien là ils écoutent (il sort l'EP en question de son sac) le dernier EP d'Eliott Litrowski qui est vachement bien, d'ailleurs !

Donatien/ Cracki : Et il jouera à la soirée d'Opening aussi !

Victor/ La Mamie's : Eliott fait vraiment partie des copains en commun avec La Mamie's et Cracki...

Et on écoute quoi d'autre chez La Mamie's, alors ?

Donatien/ Cracki : Les Mamie's écoutent beaucoup de Mad Rey en ce moment, j'ai l'impression, non ?

Victor/ La Mamie's : Pas mal ouais !

Donatien et Victor : C'est de l'auto-promotion, en fait ! (rire).

C'est quoi la plus grande qualité des membres de Cracki ?

Victor/ La Mamie's : Ce que j'aime beaucoup chez les membres de Cracki, c'est leur esthétisme.

Et leur plus gros défaut ?

Victor/ La Mamie's : Leur esthétisme. (rire). Non je ne sais pas... Leur(s) mobylette(s).

Et la plus grande qualité des membres de La Mamie's ?

Donatien/ Cracki : C'est leur côté un peu loufoque, leur humour. Toujours de l'humour.

Leur plus gros défaut ?

Donatien/ Cracki : L'Alcool.

Quels sont vos projets respectifs ?

Donatien/ Cracki : Et bien, un festival, c'est déjà un an de travail... Après, il y aura tous nos événements respectifs et, pour nous, le boulot autour du le label. On a plein de sorties à venir.

Comme quoi ?

Donatien/ Cracki : Des sorties pour un groupe de Manchester qui s'appelle Ménage à Trois, des choses avec Voiron... Plein de choses dans les tuyaux ! Plus quelques événements... On compte revenir avec des choses un peu plus "simples" comme des fêtes en Open Air. Et puis il est aussi question d'un "Cracki Tour" en province...

Victor/ La Mamie's : De notre côté, on a plein de propositions, mais on attend un peu la fin du festival pour se recentrer un peu sur nous. On risque de pas mal nous concentrer sur notre show radio du Mellotron, et puis il y a peut être la possibilité de monter un label... Et, enfin, faire deux grosses soirées en hiver...

Et vous mettre à la production, aussi ? Il paraît que vous vous êtes installés un studio à Montrouge dans la maison de la fameuse mamie qui est à l'origine de votre nom...

Victor/ La Mamie's : Oui, on est souvent en studio en ce moment et on teste pas mal de choses différentes...

Et vous signeriez sur votre propre label, du coup ?

Victor/ La Mamie's : Oui, nous on aime bien faire tout tous seuls.

Dernière question par curiosité : vous êtes connus pour être des défricheurs de lieux. Vous nous avez dénichez un nouvel endroit incroyable ? Si oui, vous nous en dites plus ?

Victor/ La Mamie's : Ouais, nous on a plus ou moins trouvé un truc mais on ne veut pas trop le dire...

Une piste ? C'est dans Paris ?

Victor/ La Mamie's : Non, pas dans Paris. Dans le Sud de Paris, mais je n'en dirai pas plus...

Le Macki Music Festival 2015, du 25 au 27 septembre 2015 à Paris et au Parc de Carrières-Sur-Seine (78)
La page Facebook du Macki music Festival
La page Facebook de La Mamie's
La page Facebook de Cracki Records

En savoir plus :
Musique, Rencontres, Événements
sur le même sujet
Interview : 5 questions pour Head On Television Interview : 5 questions pour Head On Television Calvi on the Rocks / 02.07.2017
Interview : le collectif Beau Mot Plage Interview : le collectif Beau Mot Plage Événements / 02.05.2017
Interview : le collectif PWFM Interview : le collectif PWFM Événements / 20.02.2017