Newsletter
 Hambourg, the New Berlin ?
Hambourg, the New Berlin ?
© DR, Fotolia

Hambourg, the new Berlin ?

Publié le 19/11/2013 à 17:14

Qui eût cru que dans le Genève allemand, on pouvait aussi croiser des coffee-shops, des résidences d'artistes et des bunkers transformés en labels ? On trouve pourtant tout ça à Hambourg.

Hambourg n'est pas que la ville des banquiers et des riches familles allemandes. C'est aussi celle d'une toute autre population composée d'artistes, de créateurs, de musiciens... et de couche-tard ! Effectivement, à l'ouest de la ville du hamburger, les Turcs et leurs vieilles échoppes ont disparu pour laisser place à des ateliers de stylistes, des friperies et autres labels comme Smallville et des coffee-shops bio. Ça ne vous rappelle pas l'histoire de Kreuzberg, ce quartier cool à l'est de Berlin ?

La Reeperbahn avec ses clubs comme l'Ego et ses sex-shops (à noter que le premier a élu domicile dans un des derniers) est un peu le Pigalle allemand. Ou l'équivalent du Quartier Rouge d'Amsterdam. Ce quartier de St Pauli grouille de clubs tous plus incroyables les uns que les autres : le Golden Pudel, un chalet au bord de l'Elbe, ou encore l'Uebel & Gefährlich, un ancien bunker de la Seconde Guerre Mondiale. Rien à voir avec nos bars à hôtesses parisiens désormais aseptisés.

Un peu plus loin, sous le Sternbrücke (pont de l'étoile), s'étale un autre vivier à (bons) clubs. C'est là notamment qu'on trouve le Waagenbau, une autre référence en termes de programmation musicale. Serait-ce l'influence de DJ Koze, Hambourgeois d'origine ?

Plus calme, le quartier de la Sternschanze (dans l'esprit populaire "Die Schanze") abrite plutôt des petits bars confidentiels et de bons restos. Tout le monde trouve son compte à Hambourg, du party harder au bon vivant adepte de bars secrets, en passant par le jeune entrepreneur en mal d'inspiration. Du coup, on en vient à se demander : qu'est-ce qu'on fait donc encore ici, à Paris ?

En savoir plus :
Lieux
sur le même sujet