Newsletter
Etienne de Crécy
Etienne de Crécy
© DR

Étienne de Crécy : "Les meilleures nuits que j'ai passées, je m'en rappelle pas"

Publié le 08/07/2015 à 11:15

Nous avons eu la chance de rencontrer, quelques heures avant son passage au festival Beauregard, l'un des pionniers de la French Touch : Etienne de Crécy. Compte rendu de ce (trop) court moment avec un grand monsieur.

On entre dans la loge au moment où Etienne de Crécy, Alex Gopher et Julien Delfaud, assis sur un canapé, ajustent les derniers réglages avant leur préstation de ce soir. Nous poursuivons avec quelques questions, quelques heures avant leur live Super Discount 3 pour le festival Beauregard.

Villa Schweppes : Nous sommes curieux de savoir à quoi nous venons d'assister. Il y a encore des réglages à faire, même après un an de tournée Super Discount 3 ?

Etienne de Crécy : Tout est à revoir. Le live n'a pas cessé d'évoluer. La réaction des gens n'est jamais la même alors on essaye de s'adapter au mieux que l'on puisse faire. Là par exemple, on écoutait le live que l'on avait fait à Toulouse il y a un mois. C'était plutôt un bon live, alors on se remémore comment ça s'est passé et on voit ce que l'on peut encore améliorer.

Comment ça se passe techniquement en live ?

Etienne de Crécy : Julien Delfaud s'ocupe de la MPC et de la TR 909, c'est lui qui gère la structure du live. Alex Gopher lui s'occupe de la TR 808, du Tetra et du DER et moi je suis à la bassline avec la TB 303.

TR 909
TR 909
© DR
MPC
MPC
© DR
Tetra
Tetra
© DR
TR 808
TR 808
© DR
TB303
TB303
© DR

On te considère souvent comme l'un des pères de la French Touch. Qu'est-ce qui te manque de cette période ?

Etienne de Crécy : L'effet de surprise. À l'époque, on hallucinait quand nos clips passaient à la télévisions et notre musique à la radio, ce n'était pas attendu. On était parti en faisant de la musique dans des chambres d'étudiants et tout d'un coup ça eu une répercussion internationale. Aujourd'hui il y toujours cette répercussion mais on s'en étonne moins.

On te connait aussi pour ton fameux cube, pour le live Beats'N'Cubes. Est-ce que l'on peut s'attendre à un nouveau concept stage design à l'avenir ?

Depuis le cube, j'ai l'impression que tout le monde à fait un stage design. Et ça ne m'a pas donné envie de me remettre dans cette concurrence là. Je me suis posé la question de savoir comment faire mieux et il était très difficile d'y répondre. Le cube était très autoritaire, avec Super Discount j'ai voulu partir sur quelque chose de plus funky et avec des couleurs.

Partons maintenant des titres de ton album Super Discount 3. Pour la piste numéro 1 "Night" : quel est ton plus beau souvenir de nuit ?

Etienne de Crécy : Je crois que les meilleures nuits que j'ai passées, je ne m'en rappelle pas.

"You" : Décris toi en un seul mot !

Etienne de Crécy : Je suis l'homme le plus humble du monde (rires, ndlr).

"WTF" : la chose la plus WTF que tu ai vécu ?

Je pense que c'était cette fameuse soirée à Toulouse.

"Hashtag My Ass" : Il te reste 140 caractères pour parler pour le restant de ta vie, à qui les adresses tu ?

Etienne De Crécy : À ma famille, bien entendu.

"Smile" : Qu'est-ce qui te fait sourire ?

Etienne de Crécy : Quand les gens se font mal ! J'adore le Zap de Spion surtout pour les vidéos de gens qui tombent et qui se font mal. (rires, ndlr)

"Sunset" : pressé d'être à Calvi ?

Etienne de Crécy : Vraiment, c'est super comme festival. J'aime bien la Corse en général. Ce qui est bien avec Calvi, c'est que le lieu ne sera jamais plus grand, ça restera un évènement à taille humaine, ce qui est vraiment agréable.

"Amazing" : ton meilleur souvenir de scène ?

Etienne de Crécy : Je pense que c'est le concert à Coachella en 2009. C'était plutôt stressant car c'était le début du cube et il fallait que je joue de nuit, sinon il n'y aurait pas eu d'interêt. Il faut savoir qu'en Californie les fêtes se terminent assez tôt, donc techniquement j'ai du être le dernier à jouer sur cette tranche horaire, qui est celle des headliners. Tout le monde s'est donc demandé qui j'étais et il y eu ensuite un énorme buzz sur le net.

"Follow" : des artistes à nous conseiller de suivre ?

Etienne de Crécy : En ce moment j'aime beaucoup Mijo, un Sud Américain qui fait vraiment une techno super. Après, je dirais Round, un Suédois. Malikk qui a sorti un très chouette maxi chez Loulou records.

"Love" : ta musique préférée ?

Etienne de Crécy : Je pourrais pas te dire, mais en ce moment j'écoute beaucoup l'album de Hot Chip.

"Family" : Ta seconde famille ?

Etienne de Crécy : Ils sont avec moi dans cette pièce.

En savoir plus :
Rencontres
sur le même sujet
Etienne de Crécy toute la nuit Etienne de Crécy toute la nuit Événements / 31.08.2015