Newsletter
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
Beyoncé dans "Partition"
Beyoncé dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
Beyoncé au Crazy Horse dans "Partition"
Beyoncé au Crazy Horse dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
Le tableau Rouge Désir au Moulin Rouge
Le tableau Rouge Désir au Moulin Rouge
© Antoine Poupel
Une danseuse du Crazy Horse habillée de lumière
Une danseuse du Crazy Horse habillée de lumière
© Antoine Poupel
Extrait du clip "Earned It"
Extrait du clip "Earned It"
© capture écran
Une danseuse burlesque dans le clip "Earned It"
Une danseuse burlesque dans le clip "Earned It"
© capture écran
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
Beyoncé dans "Partition"
Beyoncé dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
Beyoncé au Crazy Horse dans "Partition"
Beyoncé au Crazy Horse dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
Le tableau Rouge Désir au Moulin Rouge
Le tableau Rouge Désir au Moulin Rouge
© Antoine Poupel
Une danseuse du Crazy Horse habillée de lumière
Une danseuse du Crazy Horse habillée de lumière
© Antoine Poupel
Extrait du clip "Earned It"
Extrait du clip "Earned It"
© capture écran
Une danseuse burlesque dans le clip "Earned It"
Une danseuse burlesque dans le clip "Earned It"
© capture écran
1 / 7
De Beyoncé à The Weeknd, comment la pop s'inspire du Crazy Horse
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
Beyoncé reprend le tableau Rouge Désir dans "Partition"
© Youtube, Capture écran
7

De Beyoncé à The Weeknd, comment la pop s'inspire du Crazy Horse

Publié le 11/02/2015 à 11:05

Chorégraphies glamour, corps ultra féminins, la revue inspire de plus en plus la pop. On a retrouvé l'esprit du Crazy Horse dans les clips de Beyoncé et The Weeknd. Decryptage.

Tenues légères, chorégraphies sensuelles, lyrics explicites, la pop a toujours flirté avec les limites de l'érotisme. De Madonna à Britney Spears en passant par Miley Cyrus , les chanteuses dévoilent leurs charmes dans des clips de plus en plus sulfureux empruntant les codes du cabaret et de la revue. Beyoncé est la dernière à s'en être inspiré. Mieux, elle a carrément tourné un de ses clips dans un des cabarets parisiens les plus connus au monde : Le Crazy Horse.

En décembre 2013, on a découvert Beyoncé, un nouvel album de 14 pistes et 17 clips pour lequel aucun teaser n'avait été dévoilé. Au compte-gouttes, la diva a levé le voile sur ses nouveaux morceaux : "Drunk In Love", "XO", "Pretty Hurts" et le fameux "Partition" qu'on a découvert en même temps que le clip. Elle avait expliqué son choix du lieu de tournage dans une interview :

Le jour de nos fiançailles était aussi celui de l'anniversaire de mon mari. Je l'ai emmené au Crazy Horse et je me souviens avoir pensé "Wow... Ces filles sont canons !". Pour moi, c'était le show sexy ultime, je voulais être sur scène et danser comme ça pour mon mari. C'est ce que j'ai fait dans le clip.


Séduite par le travail artistique des danseuses dévoilant une femme plurielle à la fois timide, séductrice, forte et drôle mais aussi par le grand esthétisme (bien loin des réalisations trash hollywoodiennes) du spectacle, Beyoncé a repris plusieurs tableaux de Désirs, show mis en scène par Philippe Découflé en 2009 : "Scanner" où les danseuses sont uniquement habillées par des bandes de lumière blanche scannant littéralement leur corps, "Upside Down" où leurs formes, se reflétant dans des miroirs, mettent les sens du public sans dessus dessous (les filles dansent sur "Toxic" titre de Britney Spears repris par Yaël Naïm) ou encore "Rouge de Désir" où, en solo, une danseuse réalise une vraie performance sur un fauteuil.

Aujourd'hui, le Crazy Horse continue de s'ouvrir au monde. Le spectacle tourne aux Etats-Unis mais aussi au Japon. A Paris, des guest-stars viennent se produire régulièrement sur sa scène. Avec une telle renommée et un tel succès, pas étonnant que d'autres aussi s'en inspirent. Dernièrement, on a retrouvé l'esprit du show dans le clip "Earned It" de The Weeknd, titre figurant sur la bande originale du film 50 Shades Of Grey, adaptation cinématographique du best-seller de E.L James.

Seul dans le Los Angeles Theater, le chanteur assiste au show érotique de danseuses burlesques au look largement inspiré des Crazy Girls. Perruques brunes au carré, costumes minimalistes et formes sensuelles, il n'y a pas photo tous les codes de la maison y sont.

Une preuve supplémentaire que la revue est plus que jamais d'actualité !

En savoir plus :
Actu musique
sur le même sujet
Le Crazy Mango, cocktail du Soir Le Crazy Mango, cocktail du Soir Cocktails / 17.05.2012