Newsletter
Christine and the Queen
Christine and the Queen
© DR, Heloise Letissier

Christine and the Queens : "J'aime aller dans des endroits où on arrive en grande tenue pour s'amuser toute la nuit"

Publié le 18/07/2013 à 14:15

La jeune musicienne française, Christine and the Queen vient de sortir chez Because son EP Nuit 17 à 52 le 3 juin dernier. Dans le clip du titre du même nom, elle joue quatre rôle différents dont deux hommes. Il faut dire que l'auteure-compositeur se complait bien dans l'univers queer. La preuve avec les soirées qu'ell

La jeune musicienne française, Christine and the Queen vient de sortir chez Because son EP Nuit 17 à 52 le 3 juin dernier. Dans son dernier clip, elle joue quatre rôle différents dont deux hommes. Il faut dire que l'auteure-compositeur se complait bien dans l'univers queer. La preuve avec les soirées qu'elle fréquente.

La Villa Schweppes : Pouvez-vous évoquer en quelques mots l'année que vous venez de passer ?

Christine and the Queens : C'est une année pendant laquelle j'ai continué à construire et affirmer le projet. Il se transforme sans se trahir, je reste vigilante là-dessus. J'ai sorti un EP en juin qui a continué d'esquisser de nouvelles pistes : le français, le mélange des genres. Et je continue d'attendre les concerts comme on attend une fête.

Votre impression sur la soirée ?

Christine and the Queens : L'été à ciel ouvert, des artistes jusqu'à la tombée de la nuit. Une certaine idée du solstice.

À quoi ressemblera votre live ?

Christine and the Queens : Je m'adapte aux lieux dans lesquels je joue et à la formule que j'ai. Ce soir, je serai seule, bien habillée mais mal coiffée, et dans l'énergie. J'espère que tout le monde dansera avec moi.

L'artiste que vous avez vu/que vous aimeriez voir ?

Christine and the Queens : J'étais déçue que Connan Mockasin ne joue finalement pas ce soir, car j'aime beaucoup ce qu'il fait. Mais je suis curieuse de voir le jeune Mind Enterprises, car il a de très bons titres !

Où vous trouve-t-on à 21 heures ?

Christine and the Queens : Probablement chez moi, en train de me préparer pour une soirée. Ou derrière mon synthétiseur si je suis d'humeur plus casanière.

Et à 6 heures du matin ?

Christine and the Queens : Sur le chemin du retour après avoir dansé, ou bien les yeux grands ouverts devant mon écran d'ordinateur.

Votre dernière nuit blanche ?

Christine and the Queens : Hier. J'ai un mal fou à trouver le sommeil.

C'est quoi votre QG ?

Christine and the Queens : Tumblr.

Votre Top 3 des lieux où faire la fête à Paris ? et pourquoi ?

Christine and the Queens : Plus que des lieux, je vais souvent à des soirées comme la House of Moda, la Trou aux Biches, ou aux Voguing Balls. J'aime aller dans des endroits flamboyants où on arrive en grande tenue pour s'amuser toute la nuit.

Votre meilleur souvenir de fête ? Une anecdote ! Un cocktail sublime, un barman super drôle, un décor fou ?

Christine and the Queens : Une soirée au Jo Jo's avec trois travestis, qui m'ont pour la première fois parlé du voguing, démonstration à l'appui.

Votre meilleur acolyte pour sortir ?

Christine and the Queens : Mes Queens, bien évidemment.

À quel DJ confieriez-vous vos nuits ?

Christine and the Queens : Arthur King. Il ne déçoit jamais.

La chanson qui vous ferait vous lever de la banquette pour danser ?

Christine and the Queens : Je me lève très facilement pour danser, mais ce qui marche à coup sûr : Michael Jackson, Beyoncé, les Destiny's Child, Aaliyah ou tout ce qui se rapproche d'une BO de Soul Train.

Le morceau qui tourne en boucle dans vos oreilles en ce moment ?

Christine and the Queens : "Le Bal des Laz" de Michel Polnareff.

Quels sont vos projets pour la fin de l'année ?

Christine and the Queens : Continuer à écrire de nouvelles chansons, faire le plus de concerts possibles, filmer Christine sous de nouveaux angles, rester freaky.

La Nuit...

Christine and the Queens : 52 était la plus belle.

En savoir plus :
Portraits, Scène française, Rencontres
sur le même sujet