Newsletter
Bromance : the end
Bromance : the end
© Bromance

Bromance : the end

Publié le 10/02/2017 à 19:30

Dans un long message posté sur Facebook, Manu Barron et Brodinski ont annoncé la fin de Bromance Records après 5 ans d'existence.

C'est officiel, et ça vient confirmer des bruits qu'on avait pu entendre ici et là : Bromance Records, c'est terminé. La nouvelle a été annoncée par Manu Barron sur le Facebook officiel du label. Une décision qui a été prise "en accord avec notre équipe et l'ensemble du collectif".

Si les raisons précises qui ont motivées cette fin brutale n'ont pas été communiquées, le co-fondateur, avec Brodinski, du label français a quand même tenu à longuement remercier chacune des personnes touchées par le projet artistique. En voici quelques passages.

En plus du message que vous pouvez retrouver ci-dessous, Brodinski, Barron et Guillaume Berg ont partagé un mix d'une heure et demie concluant ainsi, après son cinquième anniversaire à La Bellevilloise, l'aventure musicale de Bromance Records. On y retrouve évidemment certains des artistes historiques du label, tout comme certains de leurs très proches collaborateurs.

"Après cinq ans d'aventure collective, une cinquantaine de sorties, plus de 300 soirées, plateaux de festivals et autres événements, Louis "Brodinski" Rogé et moi-même avons décidé, en accord avec notre équipe et l'ensemble du collectif, de mettre fin à cette riche aventure.

À l'image de sa Direction artistique, ou peut-être de sa non-direction artistique, Bromance fut une histoire instinctive construite autour d'artistes et de talents incarnant des univers musicaux différents, des aspirations différentes, des visions différentes mais réunis autour d'une certaine vision de la musique et de la façon dont elle doit être vécue et partagée.
De ces choses qui nous réunissaient et nous réunissent toujours, j'aimerais qu'on retienne la liberté.

Liberté artistique de tout se permettre, de ne pas se cantonner à un style, de partir de l'oeuvre et du désir des artistes. Refus de la niche qui, quel que soit notre âge, notre horizon, notre parcours, nos idéaux, nous a réunis car nous avons toujours considéré que c'était une forme de repli, de faiblesse et un endroit où l'on fait dormir les chiens.

C'est donc plutôt au sein de deux grandes familles musicales soit disant irréconciliables que sont la musique électronique et le rap que nous avons dansé, et dieu sait que c'était déjà un pari fou (les précédentes expériences de réconciliation réussies de ces deux grands mouvements musicaux n'étant pas légion).

[...]

Bromance fut donc une parenthèse utopique rendue possible par le talent et l'envie de vivre ensemble d'une bande d'êtres humains, femmes et hommes, stagiaires, artistes, chefs de projet, Directeurs artistique, techniciens... qui prenaient plaisir à - et avaient envie de - faire le tour du monde des clubs et des studios, des salles et des festivals, pour contaminer leurs petits mondes de ce désir de fêtes et de diversité.

[...]

Et pour finir, deux hommes que je ne sais nommer.
Ils ne sont ni mes petits frères, ni un artiste, ni un Directeur artistique avec qui je travaille, ni des amis, ni des fils... mais un mélange de tout cela (ça pourrait être en soi un nouveau mot) et en attendant de trouver ce nouveau mot, j'appellerai ça : des bonhommes. Des mecs qui me bluffent au quotidien depuis toutes ces années par leur intégrité, leur talent, leur gentillesse, leur fragilité, leurs questionnements, les erreurs qui les font avancer, les succès dont ils ne se gargarisent pas. Louis Rogé et Guillaume Berg vous faites partie des gens qui donnent du sens à ma vie.

[...]

On va donc continuer à tenter de faire de belles choses pour respecter cet héritage. Et quelles que soient la distance et les nouvelles aventures, sachez qu'on en partage encore, qu'on est toujours unis et ensemble, et qu'on sera toujours les premiers supporters des projets des autres.
Et même si c'est une private joke, étant donné que vous faites un peu partie de notre "privacy", je reprendrais, pour conclure la phrase de l'un de nos plus grands fans : "Come To Mexico"".

Manu Barron pour le collectif Bromance.

En savoir plus :
Actu musique, Musique
sur le même sujet
La To-Do-List du week end du 5 au 8 juin La To-Do-List du week end du 5 au 8 juin Événements / 05.06.2014