Newsletter
Beyoncé dans son clip 7/11
Beyoncé dans son clip 7/11
© YouTube

Beyoncé traînée en justice pour agression sexuelle ?

Publié le 25/09/2018 à 14:30

Beyoncé vient d'être attaquée en justice par son ex-batteuse, Kimberly Thompson. La raison ? Queen B serait l'auteure, entre autres, d'agressions sexuelles envers la musicienne. Le plus fou, c'est qu'elle aurait commis l'impensable à l'aide... de sorcellerie et magie noire.

Nous ne ferons pas durer le suspens plus longtemps. C'est sûrement la nouvelle la plus bizarre que vous lirez mais elle n'en est pas moins sérieuse. En effet, Beyoncé vient d'être attaquée en justice par son ex-batteuse, Kimberly Thompson, et accusée de "sorcellerie extrême", selon le magazine The Blast. En effet, la chanteuse lui aurait également jeté des sorts.

Magie noire, sorcellerie, espionnage, assassinat de chaton

D'après les documents du tribunal obtenus par le magazine américain, Kimberly Thompson, qui a travaillé aux côtés de la star planétaire pendant 7 ans, a tenu il y a quelques jours des propos pour le moins... surprenants. Selon elle, notre indétrônable reine lui a fait subir harcèlement et agressions sexuelles. Mais ce n'est évidemment pas sans aide (surnaturelle) que Beyoncé serait arrivée à ses fins. La chanteuse aurait eu recours à de la magie noire, de la sorcellerie et aurait même jeté des sorts à Kimberly à des fins d'espionnage. Et, cerise sur le gâteau, celle qui partage la vie de Jay-Z depuis plus de 15 ans, aurait également assassiné le chaton de la batteuse.

Une mystérieuse vidéo publiée par The Blast

Pour en savoir un peu plus sur cette mystérieuse affaire, la rédaction de The Blast a fait des recherches à propos de Kimberly Thompson. Parmi les informations récoltées à son sujet, on trouve une mystérieuse vidéo publiée par le magazine et dans laquelle la supposée victime monologue pendant plusieurs minutes sur un sujet passionnant mais encore inexploré : "Mean people", les "gens méchants" en Français. Le tabloïd juge la jeune femme "débraillée" et "incohérente". Mais que les fans de Beyoncé se rassurent : l'ordonnance restrictive demandée par Kimberly a été rejetée par le juge, notamment à cause de la nature irrationnelle de ses propos. Sans blague ?!

En savoir plus :
Musique, Actu musique
sur le même sujet